Brésil: le PIB en hausse de 1,3% au premier trimestre

 La croissance économique du Brésil s'est maintenue à un bon rythme au premier trimestre, au cours duquel le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 1,3% par rapport au trimestre précédent, a annoncé vendredi l'Institut brésilien de géographie et statistiques (IBGE).Ce résultat est proche de la prévision des marchés, qui tablaient sur une hausse de 1 à 1,5% sur les trois premiers mois de 2011.

Par rapport au premier trimestre 2010, la croissance du PIB au premier trimestre de cette année a été de 4,2%, précise l'IBGE.

Ce sont les secteurs agroalimentaire et industriel qui ont tiré à la hausse la croissance économique du pays de janvier à mars.

L'agroalimentaire a progressé de 3,3% et l'industrie de 2,2% par rapport à la même période de 2010, selon l'IBGE.

Au premier trimestre, le niveau des investissements (formation brute de capital fixe) a progressé de 1,2%, alors qu'au dernier trimestre de 2010 elle avait pratiquement stagné (0,4%).

Ainsi, le taux d'investissements de l'économie a atteint 18,4% du PIB de janvier à mars, un taux plus élevé que celui enregistré en 2009 (16,3%) et en 2010 (18,2%) mais légèrement inférieur à celui de 2008 (18,5%).

Le taux d'épargne au premier trimestre a été de 15,8% du PIB.

La première économie d'Amérique latine avait connu en 2010 une forte croissance de 7,5%, la meilleure en vingt-cinq ans.

Presque immédiatement après l'annonce du PIB 2010 en mars dernier, les autorités économiques s'étaient empressées de dire que la croissance de cette année serait inférieure, afin d'éviter un retour de l'inflation.

Le progression du PIB sur les douze derniers mois semble donc confirmer les prévisions officielles, selon l'IBGE.

Le gouvernement a estimé que l'économie brésilienne connaîtrait une croissance de 5% cette année, de 5,5% en 2012 et de 6,5% en 2013 et 2014, dans une étude diffusée mi-mars.

Après trois trimestres consécutifs à la hausse des dépenses de consommation des familles, celles-ci ont ralenti à +0,6% seulement de janvier à mars, a souligné l'IBGE.