Boeing lance officiellement la version remotorisée de son moyen-courrier 737

 Le constructeur aéronautique américain Boeing a lancé officiellement mardi la version remotorisée de son moyen-courrier 737, plus économe en carburant, qui a reçu l'approbation de son conseil d'administration.Cinq compagnies aériennes se sont déjà engagées à commander 496 de ces appareils au total, a indiqué Boeing dans un communiqué, précisant que la première livraison était prévue en 2017.

"Ce 737 remotorisé permettra à Boeing de continuer à livrer l'avion le plus économe en carburant, le plus performant et le plus rentable sur le marché des monocouloirs", a commenté le responsable de la division d'aviation commerciale du groupe, Jim Albaugh, cité dans le communiqué.

"Ces caractéristiques, auxquelles s'ajoutent une fiabilité et une facilité de maintenance hors pair, répondent à ce que souhaitent nos clients, permettant à ce 737 remotorisé de rencontrer une demande exceptionnelle", a-t-il ajouté.

Le Boeing 737 est déjà l'avion le plus vendu au monde. Et le constructeur américain prévoit "une demande mondiale de plus de 23.000 appareils sur le marché spécifique du 737 au cours des vingt prochaines années, pour une valeur totale approchant les 2.000 milliards de dollars".

Le groupe avait annoncé son intention de lancer cette version remotorisée en juillet, à l'occasion d'une méga-commande de la compagnie American Airlines.

Le constructeur américain a longtemps hésité avant de se lancer dans ce projet, penchant un moment plutôt pour un avion totalement nouveau disponible autour de 2019, à la demande de certaines compagnies.

Il a finalement choisi d'imiter son concurrent européen Airbus, dont le nouvel A320 Neo, annoncé en décembre 2010, a déjà raflé des centaines de commandes.

American Airlines avait ainsi privilégié Airbus en annonçant la commande de 260 A320 et 200 Boeing 737, rompant à cette occasion l'accord d'exclusivité que le constructeur américain avait obtenu en 1996 avec la compagnie.

Le motoriste franco-américain CFM a annoncé dans un communiqué avoir été retenu par Boeing pour équiper cette nouvelle version avec le moteur Leap-1B, "optimisé pour le 737". La co-entreprise de l'américain General Electric et du français Safran a déjà été retenue par Airbus pour l'A320 Neo.

Selon le constructeur, ce nouvel appareil aura "les plus bas coûts d'exploitation sur le marché des monocouloirs", de 7% inférieurs à ceux de la concurrence.

"Les clients nous disent qu'ils souhaitent augmenter la rentabilité et les économies de carburant tout en réduisant leur empreinte environnementale", a indiqué M. Albaugh. "Avec ce nouvel appareil, nous répondons à ces trois exigences.

Boeing a nommé à la tête de ce programme Bob Feldmann et Michael Teal comme ingénieur en chef.